Lundi - Dimanche : 07h00 22h00

telephone 0800 18 777 telephone0471 86 95 95

Interventions 365 - 7 - 24 

 

Nettoyage d'un appartement Syndrôme de Diogène

Syndrôme de Diogène Solutions de désinfection professionnelle en Belgique (Syllogomanie)

je souffre du syndrôme de Diogène, comment faire pour être aidé?

Nous sommes régulièrement confrontés à la gestion et au nettoyage d'habitats souffrant du Syndrôme de Diogène de l'occupant.

Une explication du syndrôme de Diogène par l'exemple.

Nous ne dénigrerons jamais ces personnes qui souffrent des années en silence et qui méritent tout notre respect.
Souffrir de ce Syndrôme est difficile à gérer seul ou en famille, comme l'est la schizophrénie pour un patient et sa famille par exemple (deux états sans liens de cause à effet, je tiens à le rappeler).
je vous donne un exemple réel, j'ai juste changer le nom du personnage et le lieu de vie.

Robert habite Bruxelles et fêtera ses 72 printemps cette année. (histoire vraie)

Robert est une personne fraîche, épanouie et empathique qui aime discuter avec tout le monde, détient beaucoup de vocabulaire et a un cursus universitaire intéressant.
Il est divorcé depuis une trentaine d'années, sans enfants.
Robert avait une excellente place au sein de la Commission Européenne où il travaillait pour une antenne de celle-ci. Celà offrait un très bon salaire mais pas de plan de pension intéressant.
Il était enfant unique et sa mère habitait la région de Namur où elle se suffisait.

Un jour, alors que Robert venait à peine de se remettre de sa mise à la retraite et de son éviction de l'immense appartement à Schuman vers un flat restreint dans un quartier peu reluisant avec une pension limitée, on lui apprend le décès de sa mère.
Désemparé, hurlant la mort, ce fut le mécanisme déclencheur avec lequel il bascula dans le Syndrome de Diogène, forme de dépression mélancolique sous un étrange enchevêtrements d'immondices comme horizon. La charge émotionnelle dans une désinfection après décès est très lourde. Il est fortement déconseillé de le faire soit même mais plutôt de contacter une entreprise de désinfection après décès comme la nôtre.

Il dut récupérer toutes les affaires de sa pauvre mère qu'il entassa dans son petit flat.
Il vécut dans la douleur de l'avoir perdu et se remit à boire malgré qu'il avait arrêté quand sa femme l'avait quitté.
Il oublia un jour de descendre le sac d'ordures, un second, un dizième, un centième et il s'oublia aussi dans des sacs spécialement conçus par lui, faisant comme un chat sur une litière.
Les mois passèrent et le flat devenu gourbi l'étouffait. Les poubelles avaient pris sa place dans le lit, la cuisine était impraticable de poubelles et la salle de bain toute pareille.
Les voisins vinrent maintes fois lui enjoindre de désodoriser son appartement, il les rencontrait à l'embrasure de la porte, lui méfiant des ces gens curieux et eux intrigués des ces odeurs putrides.
Il colmata brèches, fentes et fissures pour empêcher les effluves nauséabondes de traverser les murs, sans succès.
Malgré sa gentillesse, les voisins commencèrent à perdre patience. Un des voisins mécontent des odeurs insoutenables qui se perdaient dans son appartement fit des mains et de pieds auprès des services communaux afin de trouver une exutoire à ce souci olfactif, sans succès jusqu'au jour où, excédé, il composa le téléphone de la Police pour les prévenir que son voisin était mort au vu (au senti) des odeurs dégagées par son flat.
Ils arrivèrent rapidement et tambourinèrent à la porte de notre pauvre Robert.
Il répondit de derrière la porte au policier que tout allait bien et qu'il était bien en vie mais le voisin intransigeant demanda aux policiers qu'il se manifeste par son corps et non par son récit.
Résigné, il ouvrit la porte et les inspecteurs de découvrir quatre années d'amas de détritus dans un flat de 35m2.
On fit venir une assistante sociale et l'Administration communale qui nous appela de toute urgence pour traiter ce souci.

Trois tonnes d'immondices et trois quart de tonnes d'objets irrécupérables ont été sortis de ce flat.

Sylvain a été hospitalisé durant trois semaines et a pu regagner son flat, il est suivi à l'heure actuelle par une assistante sociale.
Il souffrait du Syndrome de Diogène, caractérisé par tout le détail ci-dessus, que nous synthétisons par :

  • Accumulation maladive ou incontrôlé d'objets épars, hétéroclites ou d'immondices.
  • Repli autistique, renfermement de la personne sur lui-même
  • Personne retranchée, craignante et méfiante
  • Vit dans une réalité complètement déformée
  • Refuse une main tendue ou toute forme d'aide, sait se débrouiller
  • Négligé sur elle et chez elle
  • Tendance à l’alcoolisme, la dépression.
  • A contrario, personne polie, serviable, propre sur elle lors de ses sorties.

Gérer un problème de syllogomanie dans un appartement ou une maison, un gestion délicate à prendre au sérieux

Par expérience, il est très difficile de gérer les cas de Syndrôme de Diogène dans les habitations, nous parlons ici de la gestion des volumes et non du trouble en lui-même.

Souvent dans les déchets sont déposés des objets de grandes valeurs sentimentales ou financières, il faut donc faire attention et opérer un triage minutieux et rigoureux.

Il faut constemment demander aux habitants des renseignements sur des bibelots, des objets, des contenus écrits et signaler régulièrement ce qui va être jeté.

Jeter sans le consentement de ces personnes n'est pas tolérable, nous nous efforcons de ne pas les blesser plus et surtout de ne pas les culpabiliser sur cette situation dramatique dans laquelle ils ont évolué durant de nombreuses années.

insalubre allomouss 1

Contactez nous, nous vous aiderons dans vos démarches

contactez nous allomouss

Ces services nous font confiance

chambre des notaires police federale spf justice SPF Santé

ville bruxelles logo regie des batiments parlement wallon spf finances regios fr blanc 243x300 otan